Baromètre national des prix de l’immobilier Paradissimmo

Ce nouvel indice, réalisé avec des professionnels de l’immobilier, permet d’apprécier plusieurs données concernant les prix de l’immobilier jusque-là non communiquées au grand public :

  • Le prix moyen de vente des biens immobiliers (hors Paris et Ile-de-France) tous confondus : maisons, appartements et terrains ;
  • La durée moyenne entre la prise du mandat et le compromis de vente. Cet indicateur est révélateur du dynamisme du marché immobilier ;
  • Et enfin la baisse moyenne entre le prix initial indiqué au mandat et le prix auquel le bien a trouvé preneur. C’est certainement cette dernière information qui est la plus inédite et la plus pertinente. Même s’il est difficile de donner un prix ou une valeur à une maison ou un appartement, un décalage trop important entre le prix du marché et la demande va ralentir la vente. On remarquera dans cet indicateur qu’au-delà de 6 mois de mise en marché, le bien ne trouvera preneur qu’en contrepartie d’une baisse substantielle du prix initial. C’est le « rabais à lâcher » pour pouvoir vendre.

Les négociateurs référencés par Paradissimmo sont à votre disposition pour évaluer gratuitement la valeur vénale ou locative de votre bien. N’hésitez pas à faire appel à leur service : leurs estimations immobilières sont fiables, rapides et gratuites… Pour entrer en contact avec l’un d’eux, remplissez simplement le formulaire d’estimation.

Délai de vente

1er trimestre 2017
  • - de 90 jours
  • 90 à 180 jours
  • + de 180 jours

- de 90 jours

4eme trim. 2016 : 48%

de 90 à 180 jours

4eme trim. 2016 : 27%

+ de 180 jours

4eme trim. 2016 : 25%

Pourcentage de baisse de prix en fonction du nombre de jours entre le mandat et le compromis

1er trimestre 2017
- 90 jours -5% 4eme trim. 2016 : -5%
de 90 à 180 jours -9% 4eme trim. 2016 : -8%
+ 180 jours -12% 4eme trim. 2016 : -12%

Les prix de l’immobilier

1er trimestre 2017
Un dynamisme qui se confirme.

Le baromètre des prix Proprietes-privees.com – Paradissimmo mesure les évolutions des prix mais également les délais de vente constatés sur les derniers 3 mois. Véritable reflet des tendances du marché immobilier, ces statistiques tirées des ventes réalisées par les conseillers immobiliers du réseau permettent d’informer vendeurs et acquéreurs sur la réalité du marché.

1. Des délais de vente qui se réduisent encore.

Sur ce trimestre, 51% des ventes ont été réalisées sur des mandats qui dataient de moins de 90 jours, soit plus d’une vente sur deux. C’est 3% de plus qu’au dernier trimestre 2016. Preuve que les acheteurs sont bien là et que la marché est actif. La légère hausse des taux d’intérêt sur ce 1er trimestre 2017 peut être une explication de l’empressement de certains acquéreurs. Surtout ces taux restent bas, même si ils ne baissent plus. Les acheteurs saisissent ainsi l’occasion d’acheter avec des conditions favorables.

A noter aussi l’importance d’un mandat pris au bon prix. Ce 1er  baromètre de l’année 2017 confirme l’importance d’une estimation juste et réaliste réalisée par un professionnel. Lorsque le mandat est au prix du marché, la négociation du prix est plus faible. En effet, sur les ventes de moins de 90 jours la baisse de prix consentie par le vendeur est  5% en moyenne. Cette baisse est de 12% quand le bien met de plus de 180 jours à être vendu. Cette corrélation entre délai de vente et baisse de prix se constate à chaque publication du baromètre. Ces pourcentages de baisse restant stables d’un trimestre à l’autre.

2. Des honoraires et des prix stables par rapport à fin 2016

Autre élément qui ressort de ce premier baromètre trimestre de 2017, c’est la stabilité des prix et des honoraires par rapport à 2016. En un an, les moyennes de prix et des honoraires ont peu évolué. Les données de ce baromètre étant issues de ventes réalisées sur l’ensemble du territoire français, les variations restent assez faibles, même si des tendances à la hausse sont constatées dans les grandes métropoles.

En conclusion, 2017 débute comme s’est conclu 2016. Des taux d’intérêt toujours bas, des délais de vente qui se réduisent et des prix stables… Autant d’éléments expliquant que le marché reste dynamique.  Enfin, ce baromètre rappelle une nouvelle fois qu’une estimation réaliste est l’assurance d’une vente rapide sans négociation du prix.

 

4ème trimestre 2016
Une légère hausse des prix logique.

Réalisé sur un échantillon de près de 600 transactions sur le dernier trimestre de l’année 2016, le baromètre confirme que 2016 a été une année favorable pour l’activité immobilière (hausse du nombre de transactions, délais de vente plus courts…).

Une légère hausse des prix logique.
Contrairement au trimestre précédent, la moyenne des prix de vente est à la hausse. Constat logique expliqué par deux principaux facteurs : la demande des acquéreurs est en hausse et les taux d’emprunt immobilier sont toujours très bas. Ce dernier point favorise la décision d’acquéreurs de se lancer dans un projet immobilier. Ils estiment que c’est le bon moment et anticipent, voire craignent une hausse des taux en 2017. Crainte qui pour l’instant ne se confirme nullement. Les banques affichent depuis quelques temps des taux stables, sans hausse significative prévue.
Autre élément à prendre en compte, les élections présidentielles à venir. Cet élément a-t-il un impact sur le marché immobilier. ? Pas sûr… les premiers mois de l’année pourront peut-être nous en dire plus.
A noter enfin que cet effet de hausse des prix en fin d’année s’était constaté aussi en 2015.  

Des honoraires à la hausse.
Autre hausse qui elle n’avait pas été constatée en 2015, ni sur les autres trimestres 2016, c’est celle des honoraires d’agence du réseau. Cette petite hausse n’est pas à lier principalement avec la hausse des prix mais plutôt à des facteurs interne au réseau Proprietes-privees.com : une formation accrue des conseillers permettant à chacun d’entre eux de mieux défendre ses honoraires, mais surtout une politique de prise de mandats exclusifs qui porte ses fruits. Le nombre de mandats exclusifs signés augmente régulièrement chez Proprietes-privees.com. Or, un mandat exclusif signé au bon prix engendrera beaucoup moins de négociation des honoraires de la part d’un client. De plus, les vendeurs ont pris conscience de la tendance du marché. Et pour vendre vite et bien, il faut tenir compte du contexte du marché.

Plus on vend vite, moins le prix baisse.
Dernier élément qui corrobore ceux cités précédemment, on constate qu’un bien sur deux se vend en moins de 90 jours et que la baisse de prix n’est que de 5% dans ce cas. Tous les  professionnels de l’immobilier le savent : un mandat au prix est un mandat qui se vend vite. Là encore la prise de mandats exclusifs favorise cette tendance. Ces chiffres soulignant la corrélation entre délai de vente et baisse de prix sont très stables si l’on les compare aux trimestres précédents.
En conclusion, la baisse conséquente des taux d’emprunt en 2016 a rendu le marché immobilier dynamique. Le volume de vente est le plus élevé depuis 10 ans. Et pour vendre vite et bien, une seule solution : vendre au bon prix en tenant compte du contexte du marché.

3ème trimestre 2016.
L’étude confirme ce que nous observons depuis maintenant plusieurs années.

Le baromètre trimestriel Paradissimmo/Proprietes privees.com donne de précieuses informations sur le délai de vente mais également sur les tendances du marché immobilier.

Une baisse des prétentions du vendeur qui s’accroit avec la durée de la mise en vente.

Un bien vendu dans les 3 mois est généralement au prix du marché. Au-delà d’une exposition de 90 jours, le bien va se négocier en moyenne à 8% puis 11% (au-delà de 6 mois) en-dessous du prix initial. La formule du vendeur «  On va essayer quelques temps à ce prix-là » ne fait que retarder la vente…et « griller » le bien.

Un prix moyen de la pierre à la baisse…

Les prix de vente (tous biens confondus) ont baissé de près de 8% en passant de 177 200 € à 164 000 € au dernier trimestre. Alors que des grandes métropoles comme Paris, Nantes, Lyon parviennent à stabiliser leurs prix, on a pu constater depuis 2015 une baisse régulière des prix dans les villes moyennes et les zones rurales. La baisse des taux d’intérêt n’a néanmoins pas eu l’effet accélérateur de baisse attendu.

Des délais de vente stables.

Nous réalisons toujours une vente sur deux sur des mandats qui datent de moins de 90 jours. Ce qui indique une bonne rotation du portefeuille des négociateurs et une bonne dynamique des ventes.

En conclusion, rappelons qu’une vente au bon prix, sur la base d’une estimation réaliste, est le gage d’une vente rapide sans négociation du prix … Tout le monde est alors gagnant !

2ème trimestre 2016
Un marché 2016 dynamique !

Les commentateurs vous disent « le marché de l’immobilier reprend… ; il est porté par des taux de crédit historiquement bas »… Le baromètre Paradissimmo-Proprietes-Privees confirme, chiffres à l’appui, la bonne vitalité du marché.

Les délais de vente diminuent… les bons mandats partent vite !

Tout professionnel vous le confirmera : un mandat au prix est un mandat qui se vend vite. En effet, sur le second trimestre 2016, 53% des ventes réalisées sur le territoire national par nos négociateurs se sont faites dans un délai moyen de moins de 3 mois. 25% de nos ventes sur des mandats de 3 à 6 mois et seulement 21% sur des mandats de plus de 6 mois…

Vendus vite et au bon prix

Lorsque le mandat est au prix la négociation du prix est plus faible. En effet, sur ces transactions de moins de 3 mois la baisse de prix consentie par le vendeur n’est que de 4% en moyenne. Alors qu’au-delà de 6 mois les biens ne trouvent preneurs qu’à la condition d’avoir baissé d’au moins 13%. Ces données concernant la corrélation entre délai de vente et baisse de prix sont très stables comparativement aux trimestres précédents.

Tout aussi stable, la moyenne des prix des biens vendus. Notre réseau vend des biens qui ont une valeur moyenne de 177 000 €. Autant dire que nous sommes sur le cœur du marché avec en comparaison des honoraires moyens à légèrement plus de 4% TTC.

1er trimestre 2016
Les délais de vente diminuent.

Le baromètre des prix Proprietes-privees.comParadissimmo mesure chaque trimestre les évolutions des prix immobiliers mais également les délais de vente constatés sur les derniers 3 mois. Véritable reflet des tendances du marché immobilier, ces statistiques tirées des ventes réalisées par les conseillers immobiliers du réseau permettent d’informer acquéreurs et vendeurs sur la réalité du marché.

Pour le 1er trimestre de l’année, 3 constats peuvent être faits :

  • Les délais de ventes se sont réduits
  • Les prix et les honoraires restes stables
  • Les prix sont en baisse pour les mandats les plus anciens.

Un délai de vente qui se réduit.

Vendre vite est l’objectif de tout vendeur, dès lors qu’il a choisi de confier son bien à un professionnel. Sur le 1er trimestre 2016, 52% de nos ventes ont été réalisées sur des mandats qui dataient de moins de 90 jours. Une réelle accélération par rapport au dernier trimestre 2015 ou seulement 42% des biens avaient trouvé preneur en 90 jours.

Des prix et des honoraires qui restent stables.

Proprietes-privees.com a fait de la compétitivité de ses honoraires son cheval de bataille. Depuis son origine, l’agence a choisi de « casser les prix… sans brader la qualité de services ». Sur le 1er trimestre 2016, la moyenne des honoraires s’établit à 5 925 € HT pour un prix de vente moyen, tous biens confondus, de 171 345 €. Ces 2 chiffres restent stables comparativement à fin 2015.

La baisse des prix sur les mandats plus anciens.

Pour ne pas louper de ventes, les mandats les plus anciens font l’objet de fortes baisses de prix. Alors que les mandats de plus de 6 mois ne baissaient que de 9% fin 2015, sur ce trimestre la baisse est plus accentuée pour atteindre -13% du prix initial. Les vendeurs ont compris qu’il ne faut pas qu’ils loupent la vague d’acheteurs des 1er et 2ème trimestres, qui traditionnellement, sont plus nombreux..